Co-construire les savoirs · Créer un lien intergénérationnel · Développer les compétences · Intégrer la génération Y · Manager les seniors · Prévenir les risques psychosociaux · Transmettre des savoirs ·


Tous les articles de la catégorie Le codéveloppement professionnel


Codéveloppement professionnel : inscrivez-vous à une séance découverte // 11 juillet 2013

Nous vous proposons d’expérimenter une séance de codéveloppement professionnel :

Prochaine date :
19 décembre 2013
De : 14 h 00 à 17 h 30
Lieu : Paris ou Nanterre (à confirmer)

Vous pourrez ensuite intégrer un groupe de codéveloppement professionnel inter-entreprises, demander la création d’un groupe avec une thématique précise ou organiser un groupe dans votre entreprise pour vos salariés.

Contactez nous >>


Transmission des savoirs //

Aujourd’hui, les entreprises les plus performantes ont compris que la compétitivité repose principalement sur l’innovation. Et celle-ci se fait sur tous les plans : innovation organisationnelle, réduction des cycles de production, abaissement des coûts de conception, accroissement de la réactivité, amélioration de la qualité des produits et des services, etc.

Un levier stratégique pour les entreprises

C’est par le biais d’initiatives en gestion des savoirs que les entreprises obtiennent un rythme d’innovation de produits et de procédés plus élevé et une meilleure performance globale. Le secret pour une organisation réside alors dans sa capacité à favoriser des processus qui permettent le partage, la construction et la transmission des savoirs, en vue de générer de nouveaux savoirs individuels et collectifs. L’entreprise se transforme ainsi en organisation apprenante. L’entreprise apprend et s’adapte en conséquence.

Capturer les savoirs d’expérience est payant

Emmagasinées dans les archives, les armoires et la mémoire des salariés, les connaissances de l’entreprise sont constituées d’éléments tangibles, les savoirs explicites. Ces savoirs explicites sont formalisés tel que, les bases de données, les procédures, les plans, les modèles, les algorithmes, les documents d’analyse et de synthèse.

D’autres savoirs sont également une richesse inestimable pour l’entreprise. Ces savoirs se composent d’éléments immatériels. Ce sont les savoirs tacites ou encore les savoirs d’expérience. Ces savoirs rassemblent tout ce que nous appelons les habilités, les tours de mains, les «secrets de métiers», les «routines», les connaissances historiques et contextes décisionnels de l’entreprise, les connaissances de l’environnement : clients, concurrents, technologies, facteurs d’influence socio-économiques, etc.

Les savoirs d’expérience pour les entreprises représentent une ressource immatérielle extrêmement volatile. Bien qu’il soit difficile de capturer ce savoir tacite, le faire est payant. Les sociétés dont les performances globales sont les meilleures fournissent plus d’efforts pour amener leurs collaborateurs à partager leur expertise et leurs connaissances les uns avec les autres.


Améliorer sa pratique professionnelle de secrétaire de mairie avec le codéveloppement professionnel // 11 mars 2013

Un groupe de secrétaires de mairie en Alsace lors d’un groupe de codéveloppement professionnel :

Groupe de codéveloppement professionnel en Alsace

Le secrétaire de mairie est une pièce maîtresse dans les petites villes. Au côté du Maire, il contribue à administrer la ville. Il doit donc détenir de nombreuses qualités humaines et professionnelles : prise d’initiatives, polyvalence, réactivité, et sens de l’accueil sont les qualités indispensables à l’exercice de ce métier.

Le codéveloppement professionnel permet l’échange de pratiques, le développement des compétences professionnelles, la mise en réseau, mais aussi la prise de recul sur ses propres actions et façons de faire.

En savoir plus sur le codéveloppement professionnel>>


Développer l’intelligence collective // 09 mars 2012

L’article paru dans les échos de mardi 6 mars sur la vie au travail a retenu toute notre attention cette semaine. Cet article, repose sur l’interview d’un chercheur, Yves Clos, Professeur de psychologie du travail au CNAM et d’un consultant, Dominique Reigner, Directeur associé du cabinet BPI groupe. Ils donnent des exemples d’entreprises comme Renault ayant développé l’innovation participative par la voir d’équipes autonomes. L’innovation s’est révélée un facteur de performance. D’autres sociétés comme Allianz, AXA, Générali ont également mis en place des démarches comparables. Les salariés deviennent ainsi acteurs de la performance de leur entreprise.

Aujourd’hui, la gestion des savoirs est indispensable pour réussir et se démarquer. L’organisation ne peut être durable si elle n’est pas une organisation apprenante, c’est-à-dire une entreprise qui développe des compétences collectives lui permettant de manoeuvrer dans ce nouvel univers commercial caractérisé par la concurrence mondiale, le juste-à-temps et la réduction draconienne des cycles de temps de l’idée au marché.

La supériorité concurrentielle d’une organisation réside dans sa capacité et sa motivation d’apprendre de toute source et de rapidement traduire cet apprentissage en action. Le groupe de codéveloppement professionnel répond justement à cette logique. Ce dispositif de formation novateur met l’individu en action et lui permet de réfléchir à ses pratiques de terrain. Bien au delà de l’individu, le co-développement professionnel mise sur le groupe et fait émerger l’intelligence collective. Ce dispositif de formation est particulièrement bien adapté pour les entreprise qui souhaite se transformer en organisation apprenante.


Codéveloppement professionnel : témoignages // 10 janvier 2012

« Avec le codéveloppement professionnel, je repars avec un plan d’actions à mettre en œuvre d’autant plus efficace que c’est avec un groupe de pairs que je l’ai construit. »

« La confrontation de mes pratiques avec celles des autres m’apporte un éclairage différent. C’est enrichissant. »

« Le codéveloppement professionnel permet d’aller en profondeur sur des sujets réels de terrain. »

« La méthode est innovante et simple, apportant une efficacité partagée pour l’entreprise et ses collaborateurs. Dès les premiers groupes nous avons senti les « frontières bouger ». » Un Responsable des Ressources Humaines d’un grand groupe bancaire.

Mentions légales      Métis & Maïa ©